Les Gardiens de la Galaxie 2, un film de James Gunn, sorti en 2017. Avec Chris Pratt, Sylverster Stallone et Michael Rooker (entre autres).

Résumé

affiche-filmLes Gardiens de la Galaxie repartent pour de nouvelles aventures cosmiques. En effet, ils ont été embauchés par les Souverains (peuple génétiquement parfait et entièrement dorés (waw !).) pour protéger des sortes de batteries géniales, qui fournissent l’énergie à leur planète. Star-Lord (sorte de ranger de l’espace), Gamora (peau verte et dangereuses capacités de tueuse), Drax le destructeur (n’essayez pas de faire de l’humour avec lui), Rocket (un raton-laveur modifié (ne lui dites JAMAIS qu’il est un raton-laveur) et bébé Groot (bébé+arbre) prennent leur rôle très au sérieux et ont à cœur de bien faire leur travail. Enfin, peut-être pas tous en fait, car, après qu’ils aient tué le monstre tentaculaire qui menaçait les piles galactiques, Rocket en chourave quelques unes au passage. Ce qui déplait fortement à Ayesha, la reine des Souverains, qui se met en tête de faire payer à ces traitres de Gardiens de la Galaxie !

les_gardiens_de_la_galaxie_vol_2-e1504869594169.jpg

Super

La première scène est juste géniale, puisque pour le premier combat du film, qui est quand même épique, la caméra reste sur mini Groot, qui ne peut s’empêcher de danser sur une musique vintage qui déchire tout. Au passage, la bande son devient presque automatiquement votre nouvelle playlist préférée du moment. Le film est beau, et on retrouve avec plaisir les costumes « comme s’ils étaient peints (mais sur photoshop) » des acteurs. Aussi, il est agréable de découvrir ou redécouvrir les personnages et leurs histoires, notamment du côté de Nébula, la sœur adoptive de Gamora, qui, même si on s’y attend, à droit à des éclaircissement sur son histoire. Yondu, ravisseur de Star-Lord, prend aussi une bonne importance, et si, comme moi, Merles (de The Walking dead (oui, je sais, rien à voir)) vous manque, vous serez content d’en savoir plus sur lui. Ah oui, et il y a Sylvester Stallone(!!!) ! L’histoire, bien que ponctuée de blagues et de réactions décalées, arrive quand même à rester sérieuse et à nous émouvoir dans certaines scènes (notamment vers la fin (bon la musique aide (et OUI, je suis bon publique ))). On sent qu’ils ont voulu faire plaisir aux fan en accentuant certains traits d’humour, ce qui fonctionne très bien quand on se laisse faire, mais…

 

Dommage

…parfois, on ressent douloureusement les forceps qui ont été utilisés pour tout rendre drôle, et on ressort totalement du film, car, non, ce n’est pas drôle. Je pense vraiment à la scène durant laquelle le père de Peter (alias Star-Lord) lui avoue avoir envie d’être le père qu’il aurait du être, et gnagnagna (très cliché), et qu’il finit par dire : « faut que j’aille pisser ». L’humour est très centré pipi/caca, dès le début aussi (on aime ou pas, hein). Drax se marre tout le long du film, sans qu’on comprenne trop pourquoi ; on perd un peu ce qui m’avait tant plu chez lui dans la premier volet, à savoir ce premier degré à toute épreuve.Mandis-et-draxQuand bien même, j’ai AIMÉ : Les gardiens de la Galaxie 2. Il répond exactement aux attentes que je peux avoir en allant voir un film comme ça à savoir, il très divertissant, drôle, avec de beaux effets à regarder.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.