J’ai AIMÉ : Premier contact

Premier contact, un film de Denis Villeneuve, sorti en 2016 (adapté d’une nouvelle de Ted Chiang : L’histoire de ta vie). Avec Amy Adams, Jeremy Renner et Forest Whitaker.

Résumé

questions-louiseLouise Banks (Amy Adams) est prof à l’université, et elle donne des cours sur le langage. A priori, elle maitrise pas mal son sujet, puisque quand ce qui semble être des aliens débarquent à bord d’immenses vaisseaux, c’est elle que vient chercher le colonel Weber (Forest Whitaker). En charge des opérations concernant les « hommes verts« , il demande à la jeune femme de traduire ce qu’ils disent, sorte de sons étranges, afin de savoir pourquoi ils sont là. Ni une ni deux, la voila embarquée en hélico aux côté de Ian Donnely (un scientifique marrant) avec le strict nécessaire : cap sur le vaisseau, avec sur ses bras, peut-être, le sort du monde.

Super

Le film est épuré, classe et classique, il n’en fait jamais trop. Il est même parfois vraiment beau. Le vaisseau à un design qui fonctionne et qui en impose pas mal sur beaucoup de plans. Les aliens, je les adore, et j’ai même ressenti beaucoup d’empathie pour eux (mais ça, c’est peut-être juste moi hein). D’ailleurs, leur langage est compréhensible (enfin on le lit pas, mais on comprend comment il fonctionne), et pas juste expédié parce qu’il faut un langage alien. Le jeu des acteurs est génial, (même si j’ai un peu douté de l’actrice principale au début), et c’est clairement notre trio gagnant qui porte le film avec expérience et savoir faire (Amy Adams, Jeremy Renner (trop contente de le retrouver dans ce film) et Forest Whitaker (même si les autres acteurs sont bien, hein.)). Ensuite, le film est ultra bien ficelé. Je me targue de toujours deviner les choses, mais là, non, vraiment, je me suis laissée transportée par un récit nouveau et très bien mené. On ne s’aperçoit des ressorts scénaristiques que quand ils ont fait leur office, et on se félicite de s’être laisser faire. Enfin, la tension est super bien dosée, (la bande son, les plans impressionnants et les « blancs » aident) et on frissonne aux bons moments. La fin nous laisse à réfléchir, et on tourne et retourne dans tous les sens le sens du film.

Dommage

Juste une petite réserve sur un élément de la fin du film, qui m’a laissée un peu septique, (spoiler:La Chine revient et hop, c’est la fin du film y’a pas d’autres pays qui font des soucis et tout et tout), mais juste un peu. Pour finir, je trouve juste dommage que le film n’ai pas gardé le titre du roman (l’Histoire de ta vie) qui prendrait tout son sens à la fin, même si Premier contact peut se défendre, c’est vrai.

Louise-gros-plan-combi

Regardez ce film, il paie pas de mine, et sa bande annonce ne laisse en rien voir son originalité et ses qualités mais il est pourtant extra. En tout cas, moi, jai AIMÉ : Premier contact.

 

Leave A Comment