(Becoming) Jane est un film sorti en 2007 réalisé par Julian Jarrold. Il retrace de manière romancée un bout de la biographie de Jane Austen, la célèbre autrice d’Orgueil et Préjugés.

Résumé

Jane Austen (Anne Hathaway) est passionnée par la lecture et l’écriture et pratique ces deux activité au quotidien, soutenue par une famille aimante et encourageante. Son père est pasteur et peine à joindre les deux bouts, ainsi, Jane, sa sœur et leur mère sont souvent amenées à effectuer des travaux de ferme. La vie est tout de même douce ; l’ainée, Cassandra, est fiancée à un jeune homme affectueux et capable de subvenir à leurs besoins, Henry, le 4iem fils de la famille est revenu au domicile familial diplômé d’Oxford, et Jane lit fréquemment ses écrits à sa famille et ses amis qui les adorent. Un jour débarque l’immature et fougueux (et putain de beau) Tom Lefroy (James McAvoy, ah bah oui aussi), contraint par son oncle de faire un séjour à la campagne. Alors qu’il vient à peine d’arriver (en retard), le jeune homme ne prend même pas la peine de s’intéresser à la lecture que fait Jane, ce qui déplait fortement à la jeune fille.

famille

Super

Le film est déchirant, touchant, magnifique.

Le personnage de Jane est, tout en étant jeune et ancrée dans son époque, forte et résolue ; c’est performé d’une façon discrète et fiévreuse par Anne Hathaway et ça rend l’ensemble vraiment crédible. James McAvoy n’est pas en reste, et il est au moins aussi inspiré que l’actrice : le duo qu’ils forment nous fait vivre avec brio cette passion maitrisée propre aux mœurs d’une autre époque. Les parallèles fait avec les histoires en cours d’écriture (au moment du film) de l’autrice sont super, et il est plaisant d’entendre les citations des œuvres qui la feront connaitre (si on les a lues). Il est si triste de découvrir le destin de Jane et de sa sœur Cassandra, en comparaison avec ceux des personnages des romans Orgueil et Préjugés ou Raison et Sentiments écrit par Jane. J’ai vraiment eu l’impression que l’intention du film était de nous donner des clés, ou tout du moins d’en imaginer, pour comprendre cette femme de lettre qu’est Jane Austen.passionnéetriangleTom 1

À noter

Les puristes potentiels regretterons surement l’aspect trop romancé du film. Finalement, on en sait assez peu sur la vie intime de Jane Austen. Je crois cependant que romancer sa vie dans un film est un bel hommage à la manière dont elle romançait la vie en général dans ses livres. J’en parle un peu avant, mais le film prend toute son ampleur grâce à la connaissance préalable des romans de l’autrice et donc du contexte de cette époque sombre pour la liberté de la femme.

COUVERTURE

Jane est un drame humain enraciné dans une époque fascinante et réglementée qui ne peut vous laisser indifférent. Et si en plus vous développez comme moi une obsession pour la discrète Jane Austen, le film vous donnera de quoi réfléchir pendant des jours et des jours.

J’ai AIMÉ : (Becoming) Jane.

One Reply to “J’ai AIMÉ : Becoming Jane”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.