3 kifs par jour est un livre de développement personnel écrit par Florence Servan-Schreiber édité chez Marabout et sorti en 2018.

De quoi ça parle

Florence est comme tout le monde, et un jour elle perd son travail. Plutôt que de végéter elle s’inscrit à un cours sur le bonheur et après une année passée à approfondir ce sujet qui la passionne, elle publie ce livre dans lequel elle nous livre le bilan de son expérience.florence

Un titre pourri

Vraiment, le titre 3 kifs par jour, qui fait référence à cette habitude que l’on peut prendre d’écrire dans un carnet 3 choses bien, petites ou grandes, qui nous sont arrivées dans la journée, non, non, non, ça ne me plaisait pas du tout. Ça me donnais cette impression des vieux qui veulent parler « jeune ». Heureusement, la couverture ne fait pas le livre (ou malheureusement parfois ?), et même mieux, on comprend à un moment donné l’origine de cette appellation propre à l’autrice. Au début, je râlais à chaque fois que je voyais ce titre immonde, et maintenant, il me fait sourire ; cela fait référence à la manière qu’à eu Florence Servan-Schreiber de présenter le concept à ses enfants, et lui a permit d’introniser cette habitude dans le sein de sa famille. Donc, ça va.

mike-fox-598053-unsplash

De la douceur

Au contraire de TU VAS TOUT DÉ-CHI-RER dont je parlais un peu plus tôt sur mon blog, ici, le ton est très doux. C’est narré à la manière d’une histoire, et l’autrice prend à partie de vraiment se raconter d’une manière très humble et rassurante. Alors, le défaut dans cela, c’est que ça manque de punch, et certains pourrons trouver ça long à venir. Mais suivre doucement le chemin que nous propose Florence est agréable si on se laisse aller et cela pourra beaucoup nous apporter. Finalement, en nous explicitant son cheminement personnel, elle nous montre à voir une route à emprunter, mais elle n’oublie jamais de nous dire que chacun est différent, et que ce qui marche pour elle ne marchera pas forcément pour nous, et inversement.

evie-shaffer-505136-unsplash

Pas culpabilisant

La voir se livrer de cette façon, c’est décomplexant ; parce qu’elle a une façon de parler de ses faiblesses, de sa manière d’avoir trouvé des solutions qui lui convenaient qu’on se dit « au fond, pourquoi pas moi ? ». On est déculpabilisé par le fait qu’elle admette certaines de ses erreurs. D’ailleurs, elle a reconnu avoir écrit ce livre presque autant pour elle que pour le lecteur, comme un bilan de cette année qu’elle a passé à étudier le bonheur, histoire de ne pas oublier. Profitons de son expérience pour améliorer nos vie, et faisons le sans pression.

nathan-dumlao-378988-unsplash

Son site internet

Florence Servan-Schreiber est présente sur le web depuis quelques années, et elle propose même des cours de bonheur en ligne sur son site ! Vous pouvez aussi y trouver :

  • des articles,
  • des recettes,
  • des présentations de ses livres (en vidéo)
  • des ateliers…

Même sa newsletter est super sympa à recevoir, car elle fourmille d’informations et d’idées.

site internet

Conclusion

Ce livre est vraiment top, et permet d’avoir un aperçu global de ce qui se dit sur le bonheur aujourd’hui. Et il n’est pas angoissant comme certains livres de développement personnel qui nous somme d’appliquer à la lettre une façon de faire spécifique.

 

One Reply to “3 kifs par jour : Titre pourri, doux et pas culpabilisant.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.