La Nutri-émotion (Nassrine Reza) : Pouvoir d’Accueil, Équipe d’amour et eau pure (+ quelques bémols)

La Nutri-émotion : Une nouvelle voie de guérison et d’épanouissement est un livre de développement personnel écrit par Nassrine Reza sorti en 2014.

Résumé

Nassrine Reza développe ici une méthode se basant sur ce qu’elle appelle notre Pouvoir d’Accueil. En apprenant à écouter notre corps et nos émotions, ainsi qu’à travailler avec notre mental, nous pouvons nous rééquilibrer naturellement et sans effort.

Le Pouvoir d’Accueil

L’idée ici, c’est que chaque émotion à besoin de s’exprimer, de se réaliser. Tant que nous sommes dans l’accueil, c’est à dire l’acceptation de nos émotions, elles n’ont pas de raison de s’attarder et de nous causer du tord. Or, à cause de notre éducation et notre culture, nous nous empêchons bien souvent de ressentir certaines émotions dites négatives. Une émotion qui n’est pas libre de s’exprimer reviendra toujours, et si elle est vraiment refoulée ou ignorée systématiquement, elle causera alors anxiété, dépression ou maladie. Dans son ouvrage, Nassrine en reconnait trois :

  • La peur
  • La colère
  • La tristesse

Il est important de bien apprendre à les différencier, à les exprimer avec les termes qu’il convient (« je suis triste », « je suis en colère », et non pas, « je suis désespéré », « je suis énervé »…) et de ne pas les considérer comme des émotions négatives (en fait, ce sont juste des émotions, sans aucun jugement de valeur).

Si on accueille comme il se doit nos émotions, qu’on se permet de les ressentir, alors elles n’ont plus lieu d’être. Ça semble plus facile à dire qu’à faire, et pour arriver à ce résultat, il faut réussir à remettre en question bon nombre de nos croyances.

skyparDaniel Reche de Pixabay

Notre Équipe d’amour

C’est là qu’intervient notre équipe d’amour, composée :

  • Du corps,
  • Du mental,
  • Et des émotions.

Ce que nous dit Nassrine Reza, c’est qu’il ne faut pas « nous » (j’ai eu du mal à saisir ce qu’était ce nous) confondre avec l’un des membres de notre équipe. Notre but à « nous », c’est d’observer, de guider notre équipe afin de s’incarner comme il faut dans la vie (en gros). Déjà, ce constat permet de prendre du recul par rapport à nos maux, et ça c’est libérateur.

Le corps (zoom)

Par exemple, en imaginant que notre corps n’est pas « nous », et qu’il serait plutôt un partenaire, un ami fidèle même, chargé de nous permettre de nous déplacer (un peu comme une voiture de location), alors nous devons alors en prendre soin, faire le plein, le laver, l’entretenir, etc.

Le corps nous sert, mais en retour, nous avons intérêt à nous occuper de lui, sinon il risque de tomber en panne.

En plus, il communique avec nous d’une façon très visible sur ses besoins. Gargouillements dans le ventre, tensions dans les épaules, maux de tête… Autant de signaux lumineux pour vous dire qu’il a tel ou tel besoin spécifique. Le soucis, c’est qu’il n’est pas fourni avec la même notice d’utilisation que notre voiture de location, et qu’en plus, on ne nous apprend pas tellement à l’école à comprendre les messages subtils de notre corps.

Il convient donc de se remettre à l’écoute de nos signaux, afin d’en comprendre les causes. Au début, ce sera un ré-apprentissage qui peut sembler fastidieux, mais avec de la bienveillance et du temps, on parvient à mieux écouter notre corps (et notre mental et nos émotions).

startupparStartupStockPhotos de Pixabay

De l’eau pure

En parallèle, l’auteure à une réflexion que j’ai trouvé très intéressante sur l’eau. En effet, selon elle et ses recherches, elle constitue en fait notre première source d’énergie (bien plus que le fait de s’alimenter par exemple) et nous en avons tous des besoins assez différents. Il est nécessaire de boire de l’eau pure (pas de café, tisanes ou sodas) tout au long de la journée.

Comme chacun est différent, elle met en place un programme d’eau de base, que nous devons adapter selon nos besoins (que nous apprenons à connaitre à mesure qu’on lit le livre et appliquons ces principes) à savoir : boire toute les deux heures dès le réveil, 20 minutes avant chaque repas, plus quand on fait du sport ou qu’on stresse ou dès qu’on en ressent le besoin. Il faudrait juste éviter de trop boire pendant le repas.

verre deau de parrawpixel de Pixabay

Bémols

Le livre est très intéressant et son propos rejoint en partie celui d’autres auteurs de développement personnel (Louise Hay (amour de soi), d’Eckhart Tolle (moment présent) et de Lise Bourbeau (écoute du corps) et même de Freud (émotions refoulées)). Mais il n’est pas exempt de défauts.

En effet et premièrement, il a une forme, une manière de se raconter qui fait un peu « gourou/dogme ». Dès le début, on tombe sur une liste de louanges adressée à Nassrine Reza, qui donnent l’impression qu’on veut vraiment nous vendre un produit et c’est le genre de chose qui me fait me méfier directement. L’autrice à aussi tendance à dénigrer un peu tout ce qui se fait d’autre en terme de développement personnel cela manque de bienveillance à mes yeux. Et l’appellation de ses chapitres, les Révélations, donne un côté « j’me la pète j’suis Jésus t’as vu ».

Ensuite, l’édition numérique à laquelle j’ai eu accès est remplie de coquilles et de petits soucis d’éditions qui rendent le livre un peu cheap.

Pour finir, le propos de l’autrice m’a paru un peu fouillis et pas toujours clair. Elle semble avoir un plan bien précis en tête, mais il faut vraiment s’accrocher et parfois attendre plusieurs pages et un nouveau chapitre pour avoir une précision sur quelque chose. Au début c’est centré sur notre rapport à l’alimentation, puis après on s’en éloigne, on sait pas trop ou ça va (je pense qu’il faut lire ses autres livres).

Malgré ces quelques défauts qui pourraient être décourageant, le livre à un propos qui mérite vraiment d’être étudié.

christparThomas B. de Pixabay

En gros

  • Le tout est un peu fouillis et fait un tout petit peu « gourou/dogme »,
  • mais son propos est vraiment intéressant et mérite qu’on s’y arrête.
  • Au final, nous devons travailler avec notre Équipe d’amour (Corps/Mental/Émotion),
  • et accueillir nos émotions même celles dites « négatives » (spoiler : elles le sont pas).
  • Ah, et il faut boire beaucoup d’eau pure, c’est notre première source d’énergie.

4 thoughts on “La Nutri-émotion (Nassrine Reza) : Pouvoir d’Accueil, Équipe d’amour et eau pure (+ quelques bémols)

  1. Leriche

    Je pense que tu n’as rien compris au concept de la nutri émotion 🙂 et je trouve que tes propos sont un peu déplacés je te cite: « L’autrice à aussi tendance à dénigrer un peu tout ce qui se fait d’autre en terme de développement personnel cela manque de bienveillance à mes yeux. Et l’appellation de ses chapitres, les Révélations, donne un côté « j’me la pète j’suis Jésus t’as vu » »… Quoi de mieux en terme de bienveillance que se découvrir soi même ?! Et tes propos sur le « j’me la pète je suis Jésus » me prouve sincèrement que tu n’as rien compris du message que delivre ce livre 🙂 mais forte heureusement beaucoup d’entre nous ne partagent absolument pas ton avis.

    1. Lola Partage des choses

      Bonjour, je comprends tout à fait ce que vous me dites, et je pense néanmoins avoir compris le concept de la nutri-émotion =)
      J’aime beaucoup Nassrine Reza, mais je maintiens mon avis personnel qui est que je trouve qu’elle se positionne un peu en prophète détenant la vérité (ce n’est qu’un ressentis personnel, en cela il n’y a pas avoir tord ou raison, c’est mon ressenti ;-), et elle est peut-être un prophète pour ce que j’en sais !). Cela dit, je trouve que l’autrice ne dégage pas du tout la même chose à l’oral dans les nombreuses interviews et podcasts que j’ai pu voir et écouter, et j’adore ce qu’elle raconte, même si je trouve qu’elle le fait parfois d’une manière dogmatique =) Merci pour votre retour !

  2. Leriche

    Merci pour votre retour, effectivement nous avons tous des points de vue différents 🙂 et c’est ce qui fait notre richesse..

  3. Tips et astuces : « entretenir une excellente physiologie, la base de la base de la base » 😌 – Lola partage des choses

    […] se détoxifier et de bien digérer (entre autre). J’ai d’ailleurs écrit un article sur Nasrine Reza qui en fait le point central de son approche de […]